Quelle est la longueur idéale d’un texte pour optimiser son référencement SEO ?

Quelle est la longueur idéale d’un texte pour optimiser son référencement naturel ?

C’est LA question existentielle de tout rédacteur web.

Les articles comportant 300 mots ont pendant longtemps été la norme en matière de référencement SEO.

À l’heure actuelle les textes longs accaparent la première page de résultats de recherche Google.

On le sait, le contenu est l’un des leviers majeurs en référencement naturel puisque ce dernier impacte directement le classement d’un site internet dans les moteurs de recherche.

Néanmoins, est-il nécessaire de rédiger un texte long pour améliorer son positionnement dans les SERPs (pages de résultats des moteurs de recherche) ? Existe-t-il une longueur idéale de texte ?

Autant de questions auxquelles nous allons nous efforcer de répondre au travers de cet article.

De multiples études menées sur le sujet

Nombreuses sont les études à avoir vu le jour dans le but de prouver un lien de corrélation entre la longueur des textes et leur positionnement dans les résultats de recherche Google.

En voici quelques-unes :

Etude serpIQ : longueur des contenus des 10 premiers résultats de recherche Google

Cette étude menée en 2012 sur près de 20 000 mots clés a permis d’obtenir les résultats suivant :

Etude serpIQ sur la longueur moyenne des 10 premiers résultats de recherche Google.
Crédit : serpIQ

Comme nous pouvons le voir au travers de cette étude, la longueur moyenne des contenus se positionnant dans les 10 premiers résultats de recherche Google est d’environ 2 300 mots.

Pour confirmer cette tendance, il convient d’analyser une seconde étude, plus récente cette fois-ci.

Etude Backlinko :  longueur des contenus des 10 premiers résultats de recherche Google

L’étude de Backlinko, publiée en 2016 confirme les conclusions de la première étude selon laquelle il existe une corrélation entre la longueur des contenus et leur positionnement dans les SERPs.

Etude Backlinko sur la corrélation entre la longueur des contenus et leur positionnement dans les SERPs.
Crédit : Backlinko

Cette étude nous montre que la longueur moyenne des contenus se positionnant dans les 10 premiers résultats de recherche Google est de 1 890 mots.

A l’heure actuelle, la longueur moyenne de ces contenus serait de 1 447 mots selon Backlinko.

Ces deux études tendent donc à démontrer que les contenus longs permettent d’occuper les positions les plus élevées dans les résultats de recherche Google.

Néanmoins la longueur moyenne des contenus se positionnant dans les 10 premiers résultats de recherche tend à diminuer au fil des années.

Atteindre les premières positions des SERPs : plus facile avec des articles longs ?

Pour une majorité de personnes, un article long a de fait bien plus de chance de se positionner dans les premières positions des résultats de recherche sur Google.

Cependant, ce n’est pas aussi simple que cela.

Fusée qui décolle : atteindre les premières positions avec des articles longs.

En effet, la simple longueur d’un article ne suffit pas à le apparaître en bonne position dans les SERPs.

Pourquoi ?

Car il existe des écarts de compétences non négligeable d’un rédacteur web à l’autre ce qui a pour effet d’influencer l’optimisation des contenus (textes, titres…). 

De plus, le classement des contenus dans les SERPs peut varier de façon très rapide en fonction des actualités par exemple.

Le fait que des articles longs se positionnent le plus souvent dans les premières positions des SERPs n’est pas uniquement dû au nombre de mots qu’ils contiennent. 

En effet, les contenus considérés comme étant “thématiquement pertinents” occupent de meilleures positions que les contenus qui ne traitent pas en profondeur un sujet.

De plus, la présence d’au moins un média (image, vidéo…) au sein du contenu contribue également à améliorer son positionnement dans les résultats de recherche.

C’est pourquoi, avancer que la longueur des textes est l’unique raison pour laquelle des articles sont bien positionnés dans les SERPs serait dangereux. 

Même si le critère de la longueur est intéressant, les moteurs de recherche ont recours à des centaines de critères différents afin de définir les positions des pages dans les SERPs.

De manière générale, les sites qui bénéficient des meilleures positions dans les SERPs sont ceux qui travaillent le mieux leur SEO

Faire en sorte que Google comprenne vos textes

Faites en sorte que Google comprenne vos textes (wordpress).

Plus le contenu que vous rédigé est pertinent et dense, plus Google aura de facilité à le comprendre.

En effet, en écrivant un article long, vous fournissez de fait une quantité d’informations non négligeable pour les moteurs de recherche.

Lors du passage des robots Google sur votre article, ils rencontrent ainsi un nombre important de mots-clés, d’expressions, d’images ou encore de liens internes / externes en lien direct avec le sujet traité ainsi qu’avec votre secteur activité.

Tous ces éléments permettent de démontrer à Google que vos contenus correspondent parfaitement aux requêtes des internautes.

De plus, les textes longs ont tendance à générer un trafic important grâce en partie à la multitude de mots clés de longue traîne qu’ils contiennent.

Les articles longs présentent également l’avantage non négligeable de posséder une architecture plus riche et détaillée.

En effet, en faisant apparaître les titres et sous-titres au sein d’un index avec ancres au début de vos articles SEO, vous facilitez de fait la lecture et l’indexation de vos pages par les robots Google. 

De plus, les contenus longs et qualitatifs peuvent représenter une très bonne source d’acquisition de liens et ainsi contribuer à augmenter considérablement vos backlinks

Le principal défi lorsque l’on rédige un contenu long est réussir à faire en sorte qu’il soit lu jusqu’au bout.

Pour se faire, il convient de travailler sa mise en page de telle sorte à ce que même si vous fournissez un contenu détaillé et dense, il soit le plus digeste possible :

  • Ajoutez des images
  • Des listes à puces
  • Aérez vos contenus

En faisant tout cela vous facilitez grandement la mémorisation de vos contenus par votre lectorat.

Articles longs ou articles courts, quelle est la meilleure option ?

Articles longs ou articles courts ?

Les articles longs et courts comportent chacun à la fois des avantages et des inconvénients.

C’est ce dont nous allons discuter dès à présent :

Avantages et inconvénients des articles longs

L’article long est parfait pour fournir une information complète à un internaute.

Il présente notamment l’avantage :

  • D’être plus facile à optimiser : à condition d’y ajouter à la fois du vocabulaire en lien avec le champ lexical du thème de l’article et de nombreux mots-clés secondaires
  • D’augmenter le temps passé par les internautes sur le page : le temps passé par les internautes sur une page est de façon générale proportionnel à la longueur du contenu qui s’y trouve. Or, plus l’internaute reste actif sur cette même page et plus Google va penser que son contenu l’intéresse.

Malgré tous ces avantages, les articles longs ne sont pas exempt de défauts parmi lesquels on retrouve :

  • La difficulté à créer régulièrement de nouveaux contenus : les articles longs de qualité prennent beaucoup de temps à rédiger. C’est la raison pour laquelle bon nombre d’entreprises n’arrivent pas à alimenter leur blog de façon régulière en articles longs.
  • Des contenus potentiellement moins compréhensibles : les articles longs traitant en profondeur de sujets techniques peuvent s’avérer être difficilement compréhensibles par les lecteurs. C’est pourquoi il convient de rédiger des contenus pédagogiques qui soient adaptés au niveau de connaissance de son lectorat cible.
  • Un investissement conséquent : la rédaction d’articles longs de qualité demande un investissement (en termes de temps ou d’argent) conséquent. En effet, la charge de travail étant très importante, le coût de revient l’est donc lui aussi.

Avantages et inconvénients des articles courts

Les articles courts sont aujourd’hui mis de côté au profit d’articles longs jugés plus intéressant en terme de référencement naturel.

Or les articles courts bénéficient d’avantages qui ne peuvent être procurés par les articles longs :

  • Une fréquence de publication plus élevée: Les articles de quelques centaines de mots requiert une charge de travail (rédaction, intégration, mise en forme, optimisation…) bien moins importante. Cela permet donc d’avoir une fréquence de publication d’article plus élevée et donc d’alimenter plus régulièrement son site en nouveaux contenus.
  • Une lecture plus rapide et plus confortable : les articles courts peuvent donc plus facilement être consultés par les lecteurs directement sur leur smartphone.
  • Apporte plus facilement l’information recherchée par les internautes : de part leur aspect concis, les articles courts permettent aux lecteurs d’accéder plus simplement et plus rapidement à l’information qui les intéresse.

Néanmoins, à l’instar des articles longs, les articles courts ne présentent pas que des avantages :

  • Une optimisation plus difficile : les articles courts sont de fait moins riches en termes d’occurrence de mots-clés secondaires et de vocabulaire en lien avec le thème de l’article ce qui rend leur optimisation SEO plus complexe.
  • Des articles peu précis : il est très difficile de fournir un contenu approfondi sur un sujet en quelques centaines de mots. C’est pourquoi la majeure partie des articles courts se contentent de transmettre des informations que l’on pourrait qualifier de superficielles.

Produire à la fois des articles longs et courts ?

Selon les sujets que vous traitez, le nombre de mots permettant de transmettre les informations utiles à votre lectorat n’est pas le même.

Il n’est donc pas utile de rédiger des articles longs pour l’ensemble des sujets que vous traitez.

De plus, la longueur idéale de votre texte pour optimiser son référencement dépend de la cible visée mais aussi et surtout de l’intention de recherche des internautes.

En effet, la production d’un article de quelques centaines de mots sera suffisant si l’intention de recherche des internautes est de consulter une actualité ou une information concise. 

Néanmoins, même si votre information ne nécessite pas la rédaction d’un texte long, veillez à ne jamais descendre sous la barre des 300 mots.

Pourquoi ?

Car 300 mots représente la longueur limite d’un texte au-dessous de laquelle Google rencontrera des difficultés pour référencer l’article et ainsi lui donner de la visibilité.

Le fait d’alterner la publication d’articles longs et courts vous permet de bénéficier d’une plus grande quantité d’articles sur votre site.

De plus, cela vous permet de publier plus fréquemment de nouveaux contenus.

Vous aurez donc une activité régulière sur votre site et enverrez par la même occasion des signaux positifs à Google puisque le moteur de recherche tend à mettre en avant le contenu de site actifs qui produisent fréquemment de nouveaux articles.

La longueur idéale d’un texte dépend de l’intention de recherche des internautes

Mais alors, faut-il privilégier la rédaction d’articles longs pour améliorer le référencement de son site ?

La longueur idéale d’un texte est la plus complète c’est-à-dire celle qui permet de fournir l’ensemble de l’information recherchée par l’internaute.

Il ne sert à rien d’écrire simplement dans le but de produire des contenus longs.

Le plus important est de répondre aux besoins des internautes.

Certains rédacteurs seront capable de transmettre une information en 300 mots là où d’autres nécessiteront 1 000 mots.

Derrière chaque recherche Google se trouve une intention.

C’est pourquoi vous devez l’analyser pour être en mesure de répondre parfaitement aux besoins des internautes. 

On distingue par ailleurs, 4 catégories d’intention différentes au sein des moteurs de recherche :

  • L’intention de transaction : l’internaute souhaite réaliser un achat.
  • L’intention d’information : l’internaute est à la recherche d’informations sur un sujet.
  • L’intention de navigation : l’internaute souhaite accéder à un site web en particulier.
  • L’intention de recherche commerciale : l’internaute effectue des recherches en vue d’un d’achat futur.

Il est donc primordial avant de commencer à rédiger vos contenus, de déterminer les objectifs auxquels ils doivent répondre pour satisfaire les besoins des internautes.

Vous l’aurez donc compris, il n’existe pas de longueur de contenu “parfaite”.

La longueur idéale d’un texte dépend entièrement de l’intention de recherche des internautes.

En effet malgré tous ses avantages, l’article long peut selon l’intention de recherche des internautes vous desservir.

Pour quelle raison ?

Car une partie de vos lecteurs voudront peut être accéder facilement à une simple information et ne désireront donc pas prendre 10 minutes de leur temps à lire les 2 000 mots que contient votre article pour la trouver. 

Pour illustrer mon propos, nous allons prendre comme exemple la requête “Qu’est-ce que le lead nurturing ?”

Résultats de recherche Google pour la requête "qu'est-ce que le lead nurturing ?"

Ici mon intention de recherche est simple : je souhaite avoir une définition simple et concise de ce terme.

Dans le cas présent, le premier résultat de recherche naturel s’affichant dans la SERP est un article comprenant 522 mots. Le 4ème résultat naturel étant un article de près de 1 300 mots.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie simplement que le terme “Lead nurturing” n’est pas compris des internautes et qu’il est donc fortement probable qu’une grande partie d’entre-eux soient à la recherche d’une explication simple et concise.

C’est la raison pour laquelle l’algorithme de Google met en avant des articles à la fois éducatifs et concis.

Il vous faut donc adapté chacun de vos contenu à ces mêmes intentions de telle sorte à ce que Google fasse remonter votre page dans les SERPs.

La qualité et la pertinence doivent être privilégiés à la longueur

Gardez en tête que peu importe la longueur de votre texte, le plus important est que vos contenus soient qualitatifs.

En effet, vous devez obligatoirement produire des contenus qui possèdent une vraie valeur ajoutée pour les internautes si vous souhaitez améliorer votre positionnement dans les SERPs.

Vos contenus doivent donc obligatoirement être pertinents au regard des requêtes faites par les utilisateurs.

En effet, lorsque des internautes cliquent sur votre lien dans les résultats de recherche Google, ils doivent être en mesure de pouvoir obtenir la réponse à leur besoin.

Si vous rédigez un texte de 3 000 mots mais que la qualité n’est pas au rendez-vous alors votre contenu ne répondra pas aux attentes des internautes.

Par conséquent, il vous sera plus difficile de réussir à vous positionner dans les premiers résultats de recherche Google.

Conclusion

En conclusion, il est bon de rappeler que la longueur d’un article n’est pas l’unique cause d’un bon référencement d’une page dans les SERPs.

Travailler l’optimisation SEO d’une site internet dans sa globalité demeure donc une valeur plus sûre pour maximiser vos chances de vous positionner dans les premières positions des SERPs et ainsi générer du trafic sur votre site.

Partager sur les réseaux

Share on linkedin
Share on facebook

Notre équipe se fera un plaisir de répondre à vos questions.
N'hésitez pas à nous contacter dès maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *